Archives de catégorie : Journées d’étude

Call for papers: Ithell Colquhoun, British Women and Surrealism

Ithell Colquhoun, British Women and Surrealism (Plymouth,
22-23 Mar 18)

Plymouth College of Art, March 22 – 23, 2018
Deadline: May 31, 2017

Seeking the Marvellous: Ithell Colquhoun, British Women and Surrealism

22-23 March 2018, Plymouth

Call for papers – deadline 31 May, 2017

Seeking the Marvellous is a two-day interdisciplinary symposium that will examine the work of Ithell Colquhoun (1906 – 1988) and other women connected both with Surrealism and with Britain. It is organised by Plymouth College of Art in partnership with the Black Mirror research network and will be held in Plymouth on 22 and 23 March 2018.

During her lifetime, Colquhoun was widely respected, both as an artist and an occultist but since her death her oeuvre has been largely lost from public view. Her intellectual and artistic contributions to Surrealism and to British modernism and occultism have seen some scholarly attention, but hardly any extensive investigation.

This symposium seeks to re-examine Colquhoun and her place in art history and in the history of occultism from a variety of perspectives.
We are also interested in papers on other female artists connected with Surrealism in Britain; these might include Eileen Agar, Valentin
Penrose and Leonora Carrington to name but a few. ‘British’ might also include those who lived or worked in Britain as well as those with British nationality. In all cases, consideration should be paid to the polyvalent dialogues enacted between women artists and Surrealism in the British and/or other national contexts.

Our time frame is 1900 – 1980 and we welcome contributions on the visual and performative arts including painting, drawing, sculpture, photography, film, design, fashion, theatre, dance and music. We are especially interested in work which examines the connections between artists and the magical or the occult, and/or in women who were prominent figures during their lifetimes but whose work and reputations have become obscured or occulted since their deaths. We welcome papers from all disciplinary and theoretical backgrounds, including gender and queer theory and postcolonial approaches.

The symposium will be held in Plymouth, close to Cornwall where
Colquhoun lived and worked for much of her life. We hope to include new local documentary material about Colquhoun.

Keynote speakers will include renowned international experts Susan
Aberth and Victoria Ferentinou.

Please send abstracts of not more than 400 words by 31 May 2017 to Judith Noble at jnoble@pca.ac.uk.

Include the following details: name and surname, affiliation, contact
email address, and a short biography, including details of most recent publications.

Conference Organising Committee:https://re2g.hypotheses.org/wp-admin/post-new.php
Associate Professor Judith Noble (Plymouth College of Art)
Dr. Tessel M. Bauduin (University of Amsterdam)
Assistant Professor Victoria Ferentinou (University of Ioannina)
Dr. Kristoffer Noheden (Stockholm University)
Associate Professor Dominic Shepherd (Arts University Bournemouth)
Professor Susan Aberth (Bard College)
Tilly Craig, Conference Assistant

Journée d’étude à Rome les 9 et 10 juin 2016 – Images of the Body: First World War and its Aftermath

Images of the Body: First World War and its Aftermath

Deutsches Historisches Institut in Rom, Via Aurelia Antica, 391, I-00165 Roma, June 9 – 10, 2016

This workshop aims at examining the centrality of the body in the narration, representation, experience and understanding of the First World War.

It will take into account individual bodies in war, as they were compelled in the trenches, wounded, dispersed, exhausted, mutilated, or killed. As well, it will consider how those bodies came to symbolize the national community as a whole. Therefore, the workshop approaches the topic by paying attention to both the war and the home front, to both wartime and post-war societies.

The main idea is to involve historians, art historians and visual culture historians to reflect upon specific key-questions concerning the representation of bodies during and a er the First World War.

PROGRAMME

Thursday, 9 June

10:30 Martin Baumeister (Director, DHI Rome)
Welcome

10:40 Martina Salvante (Rome)
Introduction

I – The Male Body Revisited
Chair: Annette Becker (Paris)

11:00 Sarah Kinzel (Berlin)
Expulsion from Paradise. Representations of the human body in early 20th
century painting

11:30 Monica Cioli (Rome)
From Man at War to Machine Man. The Evolution of the Body in the 1920s

12:15 coffee break

12:30 Flavia Marcello (Melbourne)
Art, Architecture and the Body of the Soldier in Marcello Piacentini’s
Casa Madre dei Mutilati in Rome

13:15 lunch break

II – Memorializing the Body
Chair: Martina Salvante (Rome)

14:30 Martin Baumeister (Rome)
Filling the big void: mourning fallen soldiers and the thirst of
representation

15:00 Paolo Nicoloso (Trieste)
Memory Strategies: Ossuaries on the Eastern Italian Border

18:00 Keynote Lecture
Michael Diers (Berlin)
Fragments. Politics and Aesthetics of the Body in Pieces

19.00 Reception

Friday, 10 June

III – Wounded and Dead Bodies
Chair: Martin Baumeister (Rome)

Journée d’étude: « Les Musées du Nord Pas-de-Calais et la Grande Guerre », Université de Lille 3, 14 novembre 2014

Journée organisée par François Robichon et Jérôme Fourmanoir

Université Lille 3
IRHiS
Domaine du Pont de Bois
59653 Villeneuve d’Ascq Cedex

Salle de l’équipe 1 (IRHiS A1-234)

JE Musées Nord GM1

Programme :

10 h00 : Présentation de la journée par François Robichon

Le musée des Beaux-Arts de Lille et son conservateur Émile Théodore
Michèle Clarebout-Adamczyk, étudiante en Master 2

Le musée de Douai et la préservation des collections
Anne Labourdette, conservateur du musée

12h00 – 14h00 : Pause

Le Musée de Boulogne-sur-Mer
Jérôme Fourmanoir, doctorant

Le Musée de Calais
Edith Marcq, doctorante

Le projet « Guerre et Paix » pour les musées de la région
Alexandre Hollin, chargé d’étude pour Musenor

 

Exposition « La Valise mexicaine Capa, Taro, Chim. Les négatifs retrouvés de la guerre civile espagnole », du 27 février au 30 juin 2013, et après-midi « L’engagement des brigadistes et des intellectuels juifs dans la guerre d’Espagne » ce dimanche 21 avril 2013 à 15h au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris

La légendaire valise, contenant des négatifs de la guerre d’Espagne signés Robert Capa, Gerda Taro et Chim, était considérée comme perdue depuis 1939. Miraculeusement retrouvés au Mexique, ces documents, restitués à l’ICP (International Center of Photography) en 2007, ont fait l’objet d’une exposition présentée à New York en 2010, puis aux Rencontres internationales d’Arles en 2011.
Après l’Espagne (Barcelone, Bilbao et Madrid), l’exposition est présentée pour la première fois à Paris dans une nouvelle scénographie conçue par Patrick Bouchain.

Plus En savoir plus
Plus Voir la bande-annonce de l’exposition

 

Robert Capa Exilés républicains marchant sur la plage vers un camp d’internement Le Barcarès, France, mars 1939

 

 

Dimanche 21 avril 2013 à 15 h
« L’engagement des brigadistes et des intellectuels juifs dans la guerre d’Espagne

Avec :
flecheAlexandre Adler, fils de volontaire de la guerre d’Espagne, écrivain et éditorialiste au Figaro
flecheRémi Skoutelsky, historien, auteur notamment avec Michel Lefebvre de l’ouvrage Les Brigades internationales. Images retrouvées (Seuil, 2003)
flecheJean-Jacques Marie, historien, auteur de la postface de l’ouvrage de Sygmunt Stein, traduit du yiddish, Ma guerre d’Espagne, Brigades internationales : la fin d’un mythe (Seuil, 2012)
flecheAnne Mathieu, maîtresse de conférences en littérature et journalisme du XXe siècle à l’université de Lorraine, directrice de la revue ADEN. Paul Nizan et les années trente
flecheGila Lustiger, écrivain, fille de l’historien et écrivain allemand Arno Lustiger, auteur notamment de Shalom Libertad ! Les Juifs dans la guerre civile espagnole (éditions du Cerf, 1991)
flecheDorota Felman, fille de brigadiste, centre de civilisation française de l’université de Varsovie, traductrice

Coordination : Michel Lefebvre, journaliste au Monde

Plus En savoir plus

Journée d’études du programme ArTLAS le 7 juin 2012 à l’Ecole normale supérieure à Paris

Toute l’équipe d’ARTL@S, projet d’histoire spatiale des arts, est heureuse de vous convier à sa première journée d’études, le 7 juin 2012, à l’École normale supérieure de Paris. Artlas est financé par l’ANR et par le LabEx TransferS (ENS/PSL*). Parmi nos partenaires privilégiés, Purdue University et l’Université Libre de Bruxelles.

We are pleased to invite you to a presentation of ARTL@S, a program for a spatial history of arts and literature, on June 7, 2012, at the École normale supérieure, Paris. Artlas is financed by Agence nationale pour la Recherche and LabEx TransferS (École normale supérieure / Paris Sciences Lettres). Among our first partners, Purdue University and l’Université Libre de Bruxelles.

Cette journée est pour nous l’occasion de vous présenter nos outils de travail, bientôt à disposition des chercheurs, et les premiers résultats de deux grandes enquêtes : l’une sur l’espace des arts à Paris depuis 1850, l’autre sur la mesure des circulations artistiques à l’époque contemporaine.

This event is an opportunity to present you our research tools and databases, and the first results of two research projects : one, on the spaces of arts in Paris from 1850, the other on the measure of artistic circulations in the 19th and 20th c.

Vous pourrez trouver notre programme ci joint, et plus d’informations sur www.artlas.ens.fr.

Please find enclosed a pdf version of our program. For more information, see www.artlas.ens.fr.

Programme/Program: 2012-06-07-ARTLAS-programme

JE « Actualité des études sur l’art américain », Université François-Rabelais, Tours, 8 avril 2011

Actualité des études sur l’art américain

Vendredi 8 avril, 2011

Université François Rabelais, Tours

Salle 325, site Tanneurs

La journée d’études sur l’actualité de la recherche sur l’art américain en France, organisée par le laboratoire InTRu, avec le soutien de la fondation Terra, aura pour objectif de mettre en valeur certains

travaux les plus récents d’américanistes, chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants, travaillant sur l’art américain des XIXe et XXe siècles.

10h00-10h30 Introduction par France Nerlich, Maître de conférences en Histoire de l’art contemporain, directeur adjoint du laboratoire InTRu, et Veerle Thielemans, Head of International Academic Programs, Terra Foundation for American Art

10h30 – 11h00 Emily Burns, University of Washington in St. Louis, Naive

Vision and the Wandering Boat in Late Nineteenth Century American Painting Abroad

11h00-11h30 Kate Lemay, Indiana University

The American Cemeteries in France from World War II and Postwar French Memory

11h30-12h00 Discussion

14h00-14h30 Fanny Drugeon, laboratoire InTRu

Ellsworth Kelly à la cathédrale de Nevers, histoire d’une rencontre manquée

14h30-15h00 Jody Patterson, Terra Foundation Postdoctoral Teaching Fellow in American Art

Revolution on the Walls: Muralism in Popular Front Paris and New York

15h00-15h30 Discussion

15h30-16h00 Emilie Bouvard, Université Paris I – Panthéon Sorbonne

“Angry Women”, les années 1960 aux Etats-Unis, une décennie douloureuse pour les artistes femmes

16h00-16h30 Pauline Chevalier, Université François-Rabelais, Tours

Narrativités, du film à la performance : les voix de l’autobiographie dans l’art américain de la fin des années 1960 et des années 1970

16h30-17h00 Discussion

Pour plus d’informations sur la journée et sur les activités du laboratoire InTRu : http://intru.univ-tours.fr

Source: H-ArtHist, Apr 6, 2011. <http://arthist.net/archive/1172>.

JE: « Zwischen Moskau und Berlin – Osteuropäische Künstlerinnen und Künstler im STURM 1910 bis 1932 », ce vendredi 28 janvier 2011, Museums Künstlerkolonie auf der Mathildenhöhe, Darmstadt

Eine Veranstaltung von DER STURM – Förderverein Kunst und Kultur e.v. und dem Institut Mathildenhöhe Darmstadt in Zusammenarbeit mit der Universität Bamberg im Rahmen der Ausstellung „Gesamtkunstwerk Expressionismus“.

Von 1910 bis 1932 gab Herwarth Walden in Berlin die Zeitschrift „Der Sturm“ heraus, die schnell zu einer der wichtigsten Kulturzeitschriften Europas avancierte. Zusammen mit der bald darauf angegliederten gleichnamigen Galerie, dem Verlag, der Kunsthochschule, dem Theater und der Buchhandlung wurde „Der Sturm“ nicht nur zu einem wichtigen Sprachrohr der Moderne, sondern stellt auch ein einzigartiges Beispiel für die organisatorische Umsetzung der expressionistischen Idee vom Gesamtkunstwerk dar. Die heute bekanntesten Künstler des Expressionismus, Futurismus, Kubismus und weiterer Kunstrichtungen waren für den „Sturm“ als Mitarbeiter tätig oder wurden durch ihn der Öffentlichkeit bekannt gemacht. Darunter befanden sich – von der Forschung oft vernachlässigt – auch zahlreiche osteuropäische Künstler, wie Marc Chagall, Alexander Archipenko, Wassily Kandinsky, Alexej Jawlensky, Natalia Gontcharova, Ivan Puni, Bohumil Kubišta, László Moholy-Nagy, Bela Kádár, László Péri, Stanislaw Kubicki, Henryk Berlewi oder Geo Milev. Ihrer Rezeption durch Herwarth Walden und der Bedeutung des « Sturms » für die osteuropäischen Avantgarden widmet sich der Workshop.

Continuer la lecture de JE: « Zwischen Moskau und Berlin – Osteuropäische Künstlerinnen und Künstler im STURM 1910 bis 1932 », ce vendredi 28 janvier 2011, Museums Künstlerkolonie auf der Mathildenhöhe, Darmstadt

JE: Regards croisés sur les revues : France/Grande-Bretagne (19e et 20e siècles)

Vendredi 26 novembre 2010

Cette journée d’étude consacrée aux revues garde la perspective générale des chercheurs du réseau Culture FB des ‘regards croisés’ entre les deux pays, tout en élargissant l’étude du cas vers les influences réciproques (perceptibles et peut-être plutôt imperceptibles…) d’une revue à l’autre. Nous espé- rons considérer, suite aux discussions provoquées par les communications, les regards croisés sur la place des revues dans la vie intellectuelle dans chacun des deux pays au cours de ces deux siècles.

Lieu : Room G32 (Ground Floor, South Block), Senate House, University of London, Malet Street, London WC1E 7HU

Responsables scientifiques: Debra Kelly, Université de Westminster et Charlotte Ribeyrol, Université Paris IV

Contact et inscription : Helena Scott, Université de Westminster H.Scott@westminster.ac.uk

Programme

10.30-11.00 Arrivée/Acceuil

Matin 19e siècle

Président de séance : Debra Kelly

11.00-11.30 Diana Cooper-Richet, CHCSC/Université Versailles Saint-Quentin : ‘Les revues britanniques de la première moitié du 19e siècle, modèle matriciel ?’

11.30-12.00 Charlotte Ribeyrol, Université Paris IV : ‘Un critique littéraire francophile : A.C. Swinburne et la Fortnightly Review

12.00-12.30 Berny Sèbe, Université de Birmingham : ‘Les revues britanniques et françaises et l’idée imperiale : perspectives croisées ?’

12.30-13.00 Questions/Discussion

Déjeuner : liste de cafés et de restaurants dans le quartier à votre disposition

Après-midi 20e siècle

Président de séance : Charlotte Ribeyrol

14.30-15.00 Michel Rapoport, CRHEC/Université Paris Est Créteil : ‘Le Times Literary Supplement à deux moments  (1914-1920 et 1939-1945)

15.00-15.30 David Drake, (Emeritus) Université de Middlesex : ‘Les intellectuels français et Londres : le cas de Raymon Aron et La France libre

15.30-16.00 Martyn Cornick, Université de Birmingham et Michel Leymarie, Université Lille III : La Nouvelle revue française et la Grande Bretagne

16.00-16.30 Questions/Discussions et :

Conclusions : Mike Kelly, Université de Southampton

Entrée libre  sur inscription : H.Scott@westminster.ac.uk)

Journée d’étude organisée dans le cadre du réseau Culture FB avec le soutien du Service Culturel de l’Ambassade de France.

JE: Exposer dans l’entre-deux-guerres: enjeux politiques, économiques et artistiques

Journées d’études
Vendredi 19 et samedi 20 novembre 2010

Vendredi 19 novembre: Cinémathèque française, 51 rue de Bercy, 75012 Paris (M° Bercy).
Samedi 20 novembre: Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris (M° Odéon ou St-Michel).

Organisation:
Le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) avec le soutien du Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA).

Responsables scientifiques / wissenschaftliches Konzept:
Alexandre Kostka (Université de Strasbourg, GEPE), Caroline Moine (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, CHCSC) et Martin Schieder (Université de Leipzig).

Exposer dans l’entre-deux-guerres: enjeux politiques, économiques et artistiques

Les manifestations culturelles internationales (expositions universelles, festivals, foires d’art) rythment depuis le XIXe siècle la perception que les sociétés européennes se font de leur identité culturelle. Le projet Montrer, exposer, représenter en Allemagne et en France (XIXe/XXe siècles) vise, en partant de l’exemple de l’Allemagne et de la France, à étudier ces manifestations dans une perspective historique et artistique, comparative et croisée, et à les étudier à l’échelle de l’Europe. En s’interrogeant sur l’organisation concrète et le contexte précis de ces événements, sur leur portée artistique, sociale, et politique mais aussi sur les réseaux d’acteurs ainsi mobilisés, il s’agit d’étudier quelles relations ont existé entre ces différentes manifestations (rapports conflictuels, concurrentiels, partenariat) et les réseaux de médiateurs qui ont animé ces liens et ces circulations d’idées, d’objets et d’individus.
A la suite des deux premières journées d’études de juin 2009 consacrées au long XIXe siècle et intitulées « Internationalisation des arts et mise en scène de la nation », cette deuxième étape nous conduit dans les années 1920 et 1930. Il est en effet intéressant de suivre dans une période de tensions diplomatiques croissantes l’évolution des relations culturelles internationales sous l’angle des expositions, lieux de dialogues pour les uns, de confrontations pour les autres. Ces dernières vont être en outre influencées dans l’entre-deux-guerres par le développement et la professionnalisation de la publicité et de la propagande, ainsi que par les progrès technologiques. Non seulement la manière d’exposer s’en trouve modifiée, mais aussi ce qu’on expose. C’est ainsi que le cinéma, le Septième Art, gagne en visibilité et dispose désormais de ses propres lieux d’exposition avec les premiers festivals. Plus largement, les questions fort anciennes du lien entre arts et techniques, entre diffusion et vulgarisation se trouvent à nouveau posées, forçant les contemporains à s’interroger sur la fonction même des expositions.
Quelques moments clés de la période serviront plus particulièrement de lieux d’observation, dans un dialogue mettant en relation chercheurs de diverses disciplines (historiens, historiens de l’art, sociologues…).

Continuer la lecture de JE: Exposer dans l’entre-deux-guerres: enjeux politiques, économiques et artistiques

JE France-Belgique 2010: « Graveurs-Gravure », Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, vendredi 23 avril 2010

Université Charles-de-Gaulle-Lille 3 (IRHiS – UMR CNRS 8529)
Salle de séminaire IRHiS – Bâtiment A (A3-101)
Organisation: François Robichon et Céline De Potter

Matinée

10 h 30 : Présentation de la journée par François Robichon

10 h 45 : Ingrid Goddeeris (MRBAB, assistant scientifique)
Léon Gauchez (1825-1907), critique et marchand d’art belge, et sa passion pour la gravure française

11 h 15 : Noémie Goldman (Aspirante FRS-FNRS-ULB, MRBAB)
De l’exposition au salon littéraire. La gravure belge et française au Salon des XX (1884-1893)

11 h 45 : Lucie Goujard (Lille 3, post-doctorante)
Gravure et photographie. De quelques complicités franco-belges dans le bouleversement de l’édition d’art à la fin du XIXe siècle

12 h 15 : Jérôme Descamps (Lille 3, master 2)
Le cycle napoléonien d’Henry de Groux Continuer la lecture de JE France-Belgique 2010: « Graveurs-Gravure », Université Charles-de-Gaulle – Lille 3, vendredi 23 avril 2010

« Les intellectuels français et britanniques et le pacifisme des années 1930 aux années 1950 »

VENDREDI 29 JANVIER 2010

Journée d’étude organisée par le CRHEC (UPEC) et le CHCSC (UVSQ)

UNIVERSITE PARIS-EST CRETEIL (UPEC), CRHEC

61 avenue du Général de Gaulle 94000 Créteil

Salle 223

Responsables scientifiques: Diana COOPER-RICHET (CHCSC/UVSQ), Rémi FABRE et Michel RAPOPORT (CRHEC de l’UPEC)

MATIN 10h- 12h30

Ouverture/Discutant: Rémi Fabre (CRHEC/UPEC)

Président de séance: Debra Kelly (Université de Westminster)

Charlotte Ribeyrol (Université Paris IV Sorbonne): « Hellénisme et pacifisme au féminin; Jane Ellen Harrison, Virginia Woolf et H.D. (Hilda Doolittle).

Michel Rapoport (CRHEC/UPEC): « Tippett, Britten et le refus de la guerre ».

Christian Birebent (Université Paris I) : « Gilbert Murray, théorie et pratique du pacifisme ».

APRES-MIDI 14h30- 17h

Président de séance: Emmanuel Fureix (CRHEC/UPEC)

Discutant: Michel Leymarie (Université Lille III)

Michaël Kelly (Université de Southampton): « Les débats autour de la paix des années 1930, en France dans la mouvance d’Esprit et en Angleterre dans certains milieux intellectuels ».

Martyn Cornick (Université de Birmingham): « La question de la paix à la NRF avant la Seconde Guerre Mondiale ».

Conclusions: Rémi Fabre

JE Muséographie du musée d’art (1919-1939) Regards croisés : le musée d’art en France et en Allemagne

Les 28 et 29 janvier à Strasbourg

Journée d’études organisée par les Musées de Strasbourg, en collaboration avec le Centre allemand d’histoire de l’art, dans le cadre de l’exposition « Hans Haug, homme de musées. Une passion à l’œuvre », Strasbourg, Palais Rohan, Galerie Heitz, 8 octobre 2009 – 28 février 2010. Hans Haug (1890-1965) a marqué de façon durable l’histoire des Musées de Strasbourg, dont il fut conservateur de 1919 à 1963. Historien d’art, mais aussi artiste, passionné de théâtre, il a développé une muséographie personnelle, privilégiant les ambiances, la mise en scène, les restitutions d’intérieurs et le pittoresque des lieux. Cette exposition, qui se veut l’occasion d’une réflexion sur l’histoire de la muséographie, servira de support à cette journée d’études consacrée à l’aménagement et à l’architecture du musée d’art dans l’entre-deux-guerres, en France et en Allemagne.

Continuer la lecture de JE Muséographie du musée d’art (1919-1939) Regards croisés : le musée d’art en France et en Allemagne

JE: « Les intellectuels français et britanniques et le pacifisme des années 1930 aux années 1950 »

VENDREDI 29 JANVIER 2010

UNIVERSITE PARIS-EST CRETEIL (UPEC), CRHEC

61 avenue du Général de Gaulle 94000 Créteil

Journée d’étude organisée par le CRHEC (UPEC) et le CHCSC (UVSQ)

Responsables scientifiques: Diana COOPER-RICHET (CHCSC/UVSQ), Rémi FABRE et Michel RAPOPORT (CRHEC de l’UPEC)

Continuer la lecture de JE: « Les intellectuels français et britanniques et le pacifisme des années 1930 aux années 1950 »