AC/CFP: Workshop « Historiographies of Art in Latin America: National Constructions, Reception, and Institutions », Departamento de História da Arte, Universidade Federal de São Paulo, August 30 – 31, 2012 (Deadline: Jun 29, 2012)

The Universidade Federal de São Paulo (Unifesp) and University of Zurich (UZH) are pleased to announce the workshop, “Historiographies of Art in Latin America: National constructions, Reception, and Institutions”.

This conference intends to map out the historiographies of art in Latin America, especially in Brazil. We seek to analyze the circulation of aesthetic ideas and methods and to discuss questions of reception and cultural transfer. The workshop also calls for a wider theoretical and epistemological debate: Can we assume a “universal” theory of reception and historiography? How can we apply aspects of today’s theoretical and political debates on global art history?

The workshop focuses mainly on the reception of art-historical models and methodologies and their “translation” abroad by architects, professionals in heritage and patrimony as well as art historians, art critics and museum curators. The aim of the workshop is not to establish a new universal narrative of art history. On the contrary, it intends to overcome the dichotomy between the idea of a “pure reception” of European and US models in Latin American historiography and national discourses. An integral part of the discussion will be the diverse and different experiences of reception and circulation of ideas and more complex concepts of transfer. Some questions neglected by historiographical research will be addressed, such as how institutional frameworks constitute the development of discipline and its paradigms and how institutions like museums, universities, associations but also journals and scientific projects have shaped the circulation of ideas.

Participants will present papers, which discuss aspects of transfer, national discourses, and institutional impacts. A main purpose of the workshop will be to stimulate a discussion between specialists of European and Latin American historiography as to re-evaluate different approaches, including their terminology. On this basis we can explore the omissions in past methods and reflect on their potential for the discipline’s future.

We invite papers that consider the following themes:

– the reception of authors such as Burckhardt, Wölfflin, Warburg in Latin American countries

– national historiographies in Latin America

– the historiography of global art history in Latin America

– the circulation of ideas in Latin American art history

– the impact of migration of forms upon ideas and values concerning originals and copies

– the impact of universities, associations, museums, patrimony, journals upon the shaping of art history

– parallels with “neighboring fields” of art history like literature and anthropology concerning the circulations of ideas

The deadline for the submission of a 30-minute presentation proposal is Friday, 29 June 2012. Abstracts should not exceed 250 words. Papers will be preferably delivered in English, Portuguese or Spanish.

Please send your abstract and CV to jens.baumgarten@unifesp.br

The organizers are pleased to reimburse travel and accommodation expenses depending upon funding.

This conference is one of the scholarly activities connected with the project “New Art Histories”, a joint venture between the University of Zurich and Federal University of São Paulo, as part of the initiative

“Connecting Art Histories”, sponsored by the Getty Foundation. It also forms part of a collaboration with the thematic project “Plus Ultra” funded by the Fundação de Amparo à Pesquisa do Estado de São Paulo.

Descriptions of the project can be found on the following websites: http://www.unifesp.br/humanas/projetos/barrocoglobal/

http://www.khist.uzh.ch/neuzeit/res/nah.html

Organizers: Jens Baumgarten, Cássio Fernandes, Angela Brandão, André Tavares, Tristan Weddigen

Main Sponsor: Connecting Art Histories, The Getty Foundation

For further information, please contact Jens Baumgarten at jens.baumgarten@unifesp.br

Source : H-ArtHist, Jun 13, 2012. <http://arthist.net/archive/3473>.

Présentation publique du « Répertoire des expositions françaises entre 1900 et 1950 » et du « Répertoire de cent revues francophones d’histoire et de critique d’art dans la première moitié du XXe siècle » ce mardi 19 juin 2012 à l’INHA (Paris)

18h

Salle Giorgio Vasari

2, rue Vivienne

75002 Paris

Depuis 2008, l’équipe de recherches « Histoire de l’histoire de l’art » de l’INHA a entamé, sous la direction d’Anne Lafont, une réflexion sur l’historiographie, les modalités et les présupposés idéologiques de l’histoire de l’art au cours du premier XXe siècle. Entre 1900 et 1950 la discipline se structure en effet autour de deux formes de discours produits et assumés de manière collective : les expositions muséales et les périodiques spécialisés.

Ce projet a ainsi donné naissance à deux outils de recherches, sous la forme de bases de données conçues comme des pendants, qui seront mises en ligne sur le site web de l’INHA au sein d’Agorha (Accès Global et Organisé aux Ressources en Histoire de l’Art) le 19 juin 2012 : le Répertoire des expositions en France entre 1900 et 1950 et le Répertoire de cent revues francophones d’histoire et de critique d’art de la première moitié du XXe siècle.

Au-delà d’une approche quantitative, ces deux outils entendent contribuer à cerner les enjeux épistémologiques et sociaux, institutionnels et intellectuels d’une histoire de l’art qui se professionnalise ; plus largement, ils s’inscrivent dans la perspective d’une histoire des arts englobante, questionnant au même titre les œuvres et les pratiques.

Plus d’infos: www.inha.fr

Publication: Cahier Michel Leiris n°3, s.d. S. Côté et J.-S.Gallaire, Paris, mai 2012

entretien
Michel LEIRIS – Leiris, Miró et le 45 rue Blomet

critique
William JEFFETT – Masson et Leiris De la peinture considérée comme une tauromachie
Lucile GOBET – Leiris main à plume
Marc VERLYNDE – Une théologie du chromatique
Joseph MWANTUALI – Poésie et mystique du langage
Philippe SABOT – La possession et ses aspects littéraires

contexte
Jean-Max TOUBEAU – Une conversation bien tempérée
Louis HINCKER – Tombes des ancêtres
Marianne BERISSI – Leiris et Benjamin
Matt RUSHton – L’étrange cas du cochon de lait
Serge DEWEL – Culte des zar en Abyssinie

traduction
Eden VIANA MARTIN – A idade viril Un livre-acte
Sébastien CÔTé, Eden VIANA MARTIN – Traduire L’Afrique fantôme, suivi de « Le langage de Leiris est un défi » entretien avec Florencia Ferrari

théâtre
Geneviève ROSSET-MERCIER – Michel Leiris à Gondar, précédé de « Une partition musicale à construire » entretien avec Geneviève Rosset-Mercier

Les éditions les cahiers publient des cahiers consacrés à Antonin Artaud, Georges Bataille, Laure (Colette Peignot) et Michel Leiris. Chaque numéro rassemble une diversité inédite d’articles, d’entretiens, de témoignages, de créations littéraires et d’iconographies qui offre, par les horizons pluriels de ses participants, une lecture singulière, contemporaine, de l’écrivain et de son oeuvre étudiée.

mai 2012 ★ 35 € ★ 16,5×24 cm ★ 272 p. ★ ISBN 978-2-9534806-2-7

Plus d’infos sur: www.editionslescahiers.fr

 

Rencontre autour des « Manifestations de l’art prolétarien durant l’entre-deux-guerres » ce lundi 18 juin 2012 de 11h à 18h au Musée des Années 30 à Boulogne-Billancourt

Alors que la littérature prolétarienne a fait l’objet en France de nombreux débats durant l’entre-deux-guerres et de travaux universitaires récents, l’art prolétarien est resté, pour le moment, peu ou pas étudié. Cette rencontre permettra de mettre en lumière l’activité d’artistes dont l’œuvre sociale est peu présente ou carrément absente de l’historiographie de cette période : les belges Counhaye, Lacasse, Cantré ou Masereel, les français Pignon, Cresson, de Bouville, Lingner, les expositions d’artistes soviétiques en France, les décors de théâtre prolétarien, le pavillon de la Solidarité en 1937, etc. Sur fond de luttes sociales et de révolution socialiste, la question de la possibilité d’un art prolétarien hors d’une société communiste est clairement posée, avec pour corollaire celle de l’identité sociale de l’artiste. Un art prolétarien peut-il être l’œuvre d’un non prolétaire ?

A cette occasion, nous entendrons de courtes interventions de Paul Aron (directeur de recherches au FRS-FNRS – ULB: Un mot d’introduction sur la littérature prolétarienne) et Léonor Delaunay (directrice de la Société d’Histoire du Théâtre, auteur de La Scène bleue, Les expériences théâtrales prolétariennes et révolutionnaires en France, de la Grande Guerre au Front populaire (PUR, 2011) : L’art prolétarien en scène, des années 1919 au Front Populaire), ainsi que de Samuel Dégardin (Lille 3: Frans Masereel et la Section arts plastiques de la Maison de la culture), Céline De Potter (Lille 3/ULB: Peut-on parler d’un art belge prolétarien ?), François Robichon (professeur d’histoire de l’art contemporain, Lille 3: L’art prolétarien en France), Hélène Serre (Lille 3: Le pavillon de la Solidarité à l’exposition de 1937), Tatiana Trankvillitskaia (Lille 3: Les expositions d’art soviétique en France durant l’entre-deux-guerres). Mais l’essentiel sera, comme toujours, de débattre avec les chercheurs présents afin de pouvoir continuer à travailler, ensuite, sur ces questions. Nous profiterons enfin de cette occasion pour faire une visite du Musée des Années 30 que nous remercions encore pour son accueil.

Pour des raisons d’organisation, nous vous remercions d’avance de nous faire part de votre présence d’ici le vendredi 15 juin au plus tard auprès de Céline De Potter : de-potter.celine@orange.fr.

Au plaisir de vous (re)voir nombreux,

Bien cordialement,

François Robichon et Céline De Potter

Pour se rendre au Musée des Années 30: www.boulognebillancourt.com

Journée d’études du programme ArTLAS le 7 juin 2012 à l’Ecole normale supérieure à Paris

Toute l’équipe d’ARTL@S, projet d’histoire spatiale des arts, est heureuse de vous convier à sa première journée d’études, le 7 juin 2012, à l’École normale supérieure de Paris. Artlas est financé par l’ANR et par le LabEx TransferS (ENS/PSL*). Parmi nos partenaires privilégiés, Purdue University et l’Université Libre de Bruxelles.

We are pleased to invite you to a presentation of ARTL@S, a program for a spatial history of arts and literature, on June 7, 2012, at the École normale supérieure, Paris. Artlas is financed by Agence nationale pour la Recherche and LabEx TransferS (École normale supérieure / Paris Sciences Lettres). Among our first partners, Purdue University and l’Université Libre de Bruxelles.

Cette journée est pour nous l’occasion de vous présenter nos outils de travail, bientôt à disposition des chercheurs, et les premiers résultats de deux grandes enquêtes : l’une sur l’espace des arts à Paris depuis 1850, l’autre sur la mesure des circulations artistiques à l’époque contemporaine.

This event is an opportunity to present you our research tools and databases, and the first results of two research projects : one, on the spaces of arts in Paris from 1850, the other on the measure of artistic circulations in the 19th and 20th c.

Vous pourrez trouver notre programme ci joint, et plus d’informations sur www.artlas.ens.fr.

Please find enclosed a pdf version of our program. For more information, see www.artlas.ens.fr.

Programme/Program: 2012-06-07-ARTLAS-programme