Publication: Marcel Daloze, « Willy Anthoons – L’esprit de la matière », Paris, Galerie Philippe Samuel, octobre 2012

Présentation par l’éditeur:

« De longues années de recherches consacrées à Willy Anthoons (1911-1982) ont débouché sur une publication qui paraît à l’occasion du centenaire de la naissance de l’artiste.
Cette première monographie complète sur l’oeuvre du sculpteur, écrite par Marcel Daloze, historien d’art, couvre tous les aspects de la production d’Anthoons, y compris sa contribution au renouveau de l’art sacré, jusqu’ici passée sous silence. On peut ainsi apprécier la multiplicité de ses recherches: modelage, taille directe, mobiles, papiers déchirés.
On (re)découvre une oeuvre abondante et variée (trois cents sculptures et un bon millier de dessins) d’un artiste quelque peu oublié, grâce à une étude documentée et précise.
Les nombreuses illustrations qui accompagnent l’ouvrage ajoutent à l’attrait et au plaisir que trouvera le lecteur à le consulter. »

Plus d’infos: Willy Anthoons Daloze

Télécharger le bon de commande: Bulletin de souscription fr

Publication: « Un air de prolétaire… », revue Aden, Paul Nizan et les années 30, n° 11, Paris, octobre 2012

Articles sur…

La littérature prolétarienne japonaise

Le mineur dans la littérature prolétarienne belge

Borinage, de Joris Ivens et Henri Storck

Le pessimisme dans le roman populiste des années 30 (A. Coullet-Tessier, J. Pallu, A. Thérive, etc.)

L’Hôtel du Nord, d’Eugène Dabit

Des prolétaires en Loire-Atlantique

Jacques Prévert

Les mots pour décrire l’usine et le prolétariat au XXIe siècle (J.-P. Levaray, M. Sonnet, S. Rossignol, G. Mordillat, etc.)

Des jacistes en Loire-Atlantique

par Jean-Jacques Tschudin, Nicolas Verschueren, Alain Moreews, Véronique Trottier, Jean-Luc Martinet, Xavier Nerrière, Arnaud Laster, Anne Mathieu.

Dans la rubrique « Textes et Témoignages retrouvés »

Stéfan Kiedrzynski, Leonhard Frank, Magdeleine Paz, Monique Berger, Janine Bouissounouse, Jacques Audiberti, Madeleine Jacob, Marcel Martinet, le théâtre ouvrier

Rubrique réalisée par Anne Mathieu & Anne Renoult

Du côté de Paul Nizan

Mathieu Grignon : « Lieux et milieux dans Antoine Bloyé : une politique de l’espace »

Anne Mathieu : « La genèse multiple d’Antoine Bloyé : entre pré-écritures et réécritures »

Continuer la lecture de Publication: « Un air de prolétaire… », revue Aden, Paul Nizan et les années 30, n° 11, Paris, octobre 2012

AC/CFP: Transnational Flows in European Fine Art Education 1900-2000, Association of Art Historians Annual Conference 2013, University of Reading, April 11 – 13, 2013. Deadline: Nov 12, 2012.

This panel will explore developments in European fine art education in the 20th century. It will seek first to examine national pedagogical models, identifying already established transnational strategies and flows. Further, it will work to build useful comparative models, identifying convergences and divergences, to reveal something of the often shifting and contested field of European fine art education.

Panel topics will range widely. Possible topics might include – but are not limited to the influence of the US and conceptual art in 1960s European art education; the so-called free academies in Paris in the early 1900s; the atelier of Matisse, Academie Colarossi, Academie Libre, etc. that attracted young artists from all Europe, e.g. Russia, Germany, the Nordic countries but also the USA; Bauhaus pedagogy beyond the UK; the legacy of the Moscow Vhuktemas; or, the little-known exchanges between Weimar and Calcutta, especially through Rabindranath Tagore in the early 1920s and the emergence of basic design training in India.

Taking a largely discursive format, this international roundtable invites participants to prepare ten-minute presentations on their fields of expertise. These short ‘position papers’ will provide extensive time for debate and discussion. With the precise objective of identifying common interests, the panel will also aim to establish directions for possible comparative studies and to move towards future research collaborations for its contributors. Participants are therefore also welcome to shortly comment in their proposals areas of interest that could be developed in such collaborations.

Committee:

Marta Edling, Uppsala University, marta.edling@hist.uu.se
Maria Görts, Dalarna University, mgo@du.se
Hester Westley, Tate Research, hester.westley@tate.org.uk
Beth Williamson, Tate Research, beth.williamson@tate.org.uk

Source : H-ArtHist, Oct 23, 2012.

AC/CFP: « Historiography of Modernism and the Avant-garde, Einstein, Klee, Walser », Berne, Switzerland, November 07-09, 2013. Deadline: Dec 15, 2012.

Since the 1980s, there has been a growing interest in rewriting the history of literature, the arts, and the humanities by placing it within a broader cultural context (see, e.g., Arnulf Nünning, Geschichte der englischen Literatur; Linda Hutcheon & Mario J. Valdés, Rethinking Literary History; Alain Vaillant, L’histoire littéraire). In many respects the eras of modernism and the historical avant-garde provide rich terrain for such an endeavor. Among the points of departure are approaches to transnationality and cultural transfer (nation and nationalism, racial memory, colonialism and postcolonialism), the dialogue of the arts and other disciplines, the reciprocal effects of text and image, as well as the increasing proximity of social history (historicization of literary communication) and aesthetic-theoretical approaches.

An international conference scheduled for 7-9 November 2013 in the Zentrum Paul Klee (Bern) co-organized by the Carl-Einstein-Gesellschaft, the Zentrum Paul Klee and the Robert Walser Zentrum, will focus on this question of historiography. C. Einstein (1885-1940), P. Klee (1879-1940) and R. Walser (1878-1956) are not only ideal contemporaries of modernism and the avant-garde; they also embody in exemplary fashion the spirit of this new historiography, partly on account of their uncertain national identity between the Germanic and the Romance worlds.

That Einstein and Klee were in contact with one another has been documented. Most notably, Klee and the Blue Rider are the focus of the chapter “Die romantische Generation” (“The Romantic Generation”), which Einstein included under this rubric only in the third edition of his seminal work Die Kunst des XX. Jahrhunderts (1931). In that work, he sought to provide a new interpretation of the art of the Blue Rider through the prism of surrealism, as well as championing a method of writing history that was anchored in the viewpoint of the present.

Even if current scholarship presents no evidence of actual contact between Einstein and Walser or Klee and Walser, affinities between their respective oeuvres, especially in the processes of creative production, may be detected. Comparative approaches with respect to the experimental prose of the two authors are undoubtedly worthwhile, as are investigations of the influence of painting and the visual arts on literary techniques of modernism and the avant-garde.

Presentations dealing directly with the relationships between Einstein, Klee and/or Walser are most welcome. Fresh contributions on any of the three individual authors are likewise of interest; these should, however, relate to the general historiographical discussion and/or concentrate on an analysis of literary and artistic procedure.

Please submit proposals by 15 December 2012 to the three committee members of the Carl-Einstein-Gesellschaft, Nicola Creighton, Andreas Michel und Hubert Roland: n.creighton@qub.ac.uk, michel@rose-hulman.edu, hubert.roland@uclouvain.be

Proposals will be considered in consultation with Michael Baumgartner (Zentrum Paul Klee) and Reto Sorg (Robert Walser-Zentrum).

Source: H-ArtHist, Oct 18, 2012.

Exposition: « Voici Paris. Modernités photographiques, 1920-1950 – La collection Christian Bouqueret » du 17 octobre 2012 au 14 janvier 2013 au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, à Paris

Présentation de l’exposition par le musée:

« À l’automne 2011, grâce au mécénat de la Marque Yves Rocher, le Centre Pompidou faisait l’acquisition de la collection photographique de Christian Bouqueret qui constituait le dernier grand ensemble en mains privées sur la photographie française de l’entre-deux-guerres. Une acquisition rare, majeure, à laquelle se consacre aujourd’hui l’exposition « Voici Paris – Modernités photographiques, 1920-1950 », à travers la sélection de quelque trois cents images, où figurent quelques-unes des grandes icônes de l’histoire de la photographie de la première moitié du 20e siècle.

Initiée dès la fin des années 1970, la collection rassemblée par Christian Bouqueret comprend près de sept mille images, pour la plupart des tirages originaux, œuvres de plus de cent vingt photographes actifs à Paris entre les années vingt et quarante. Représentative de la richesse de la scène parisienne, cette collection mêle les œuvres de figures magistrales de la photographie (Man Ray, Kertész, Krull, Dora Maar, Brassaï), aux images de photographes moins célébrés (Moral, Steiner, Zuber). Avec l’acquisition de la collection Bouqueret, qualifiée d’« œuvre d’intérêt patrimonial majeur », le fonds de photographies du Centre Pompidou – l’une des rares collections au monde apte à présenter une histoire complète de la photographie moderne et contemporaine dans sa diversité – devient la collection de référence pour l’étude de la photographie moderne en France dans les années 1930. Présentant un choix d’images inédit, « Voici Paris » dresse le portrait de la création photographique en France dans l’entredeux- guerres. À cette époque, Paris, ville d’accueil de nombre d’artistes et photographes étrangers, aimante les forces vives de la scène internationale : Man Ray (États-Unis), Germaine Krull, Erwin Blumenfeld (Allemagne), André Kertész, Brassaï (Hongrie) et bien d’autres encore, s’y installent et y travaillent. Aux côtés des photographes français (Henri Cartier- Bresson, Claude Cahun, Jean Moral, Daniel Masclet, Pierre Boucher, etc.), ils participent à l’une des périodes les plus flamboyantes de l’histoire de la photographie, celle où les artistes s’emparent du médium pour inventer la vision moderne.

Continuer la lecture de Exposition: « Voici Paris. Modernités photographiques, 1920-1950 – La collection Christian Bouqueret » du 17 octobre 2012 au 14 janvier 2013 au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, à Paris

Colloque international « Marchand, collectionneur, critique, éditeur…: l’’animateur d’art’ et ses multiples rôles. Etude pluridisciplinaire de ces intermédiaires culturels méconnus des XIXe et XX siècles », Bruxelles, Bibliothèque royale Albert 1er, 25 et 26 octobre 2012

Présentation par les organisateurs:

« L’objectif de ce colloque est de révéler l’impact du rôle de l’animateur d’art dans le développement des arts. Nous espérons que ces journées d’études nous permettront de préciser la première description de cet acteur, formulée ainsi : «L’animateur d’art participe activement à la défense des arts et à la stimulation de la création artistique d’une époque. Il mobilise ses nombreux réseaux afin de diffuser des idéologies et des esthétiques Il est une figure clé qui se positionne comme intermédiaire entre les différents mondes de l’art ainsi qu’entre les divers agents du milieu culturel. Son travail consiste à construire des ponts entre les artistes et son propre milieu social afin de faciliter la réception des oeuvres et promouvoir une esthétique particulière. »

Programme:

October, 25th

9.30 : Registration

9.50 : Opening speeches

SESSION 1 : STIMULATING THE CULTURAL ENVIRONMENT : NETWORKS AND ACTIVITIES | Dynamiser le milieu culturel : réseaux et activités | Stimuleren van het cultuurleven : netwerken en activiteiten

10.20 : Davy Depelchin (scientific assistant, Royal Museums of Fine Arts of Belgium) > Mommen & sons: “animateurs-facilitateurs” of the Brussels art scene

10.40 : Sarah Barbedette (Docteure en littérature française, Université de Paris- Sorbonne) > Suzanne Tézenas (1899-1991), le doigté

11.00 : Coffee

11.30 : Gwenaëlle Delencre (Doctorante en histoire de l’art, Paris Ouest Nanterre/Washington University, Saint Louis) > Eugene Benson (1839- 1908), « Troubadour américain »

11.50 : Victor Claass (Doctorant, Université Paris-Sorbonne (Paris IV)/Université de Bâle) > Inactualités de Julius Meier-Graefe (1867-1935)

12.10 : Discussion

12.40 : Lunch

SESSION 2 : INVESTING THE POLITICAL SPHERE : A CULTURE UNDER INFLUENCE | Investir la sphère politique : une culture sous influence | Binnendringen in de politieke sfeer : een cultuur onder invloed

14.00 : Frances Suzman Jowell (independent art historian (Dr), London) > Thoré-Bürger (1807-1869) : homme de lettres ou homme politique ?

14.20 : Jean-Philippe Huys (attaché scientifique, Centre international pour l’Étude du XIXe siècle) > Louis Piérard (1886-1951) : ses débuts comme promoteur d’art

14.40 : Discussion

15.10 : Coffee

Continuer la lecture de Colloque international « Marchand, collectionneur, critique, éditeur…: l’’animateur d’art’ et ses multiples rôles. Etude pluridisciplinaire de ces intermédiaires culturels méconnus des XIXe et XX siècles », Bruxelles, Bibliothèque royale Albert 1er, 25 et 26 octobre 2012

Colloque international « La gauche des années 1930 : Arts, Journalisme, Littérature (Europe-Amériques) » les 30 novembre, 1er et 2 décembre 2012, Annexe de la Mairie du XIVe arrondissement, Paris

12, rue Pierre Castagnou – Métro Mouton-Duvernet

Vendredi 30 novembre 2012

9h-12h30

Hélène Baty-Delalande : « Les militantes chez les romancières Madeleine Pelletier, Edith Thomas et Louise Weiss : quelles représentations de l’engagement au féminin ? »

Claudia Bouliane : « Quand les trottoirs se laissent séduire par la chaussée. Microlecture d’un rassemblement populaire dans La Conspiration de Paul Nizan»

Marco Consolini : « Entre totalitarisme et rêves d’émancipation : les années trente et la fascination pour le théâtre de masse à travers l’analyse de la Conférence de Rome (« Convegno Volta ») en 1934 »

Leonor Delaunay : « « Quand nous devrions marcher ensemble… » Retour sur la scène ouvrière des années 1930 »

14h15-18h30

Jean-Luc Martinet : « L’impossible figuration du père : Eugène Dabit romancier»

François Ouellet : « La gauche des éditions Rieder : l’exemple du romancier Gabriel Chevallier »

Nathalie Gibert-Joly : « L’artiste Jean Bruller face au bouillonnement intellectuel et politique des années 1930 »

Eva Vamos : « L’écrivain et journaliste apatride Ervin Sinko : de Budapest à Paris en passant par Vienne »

Sabrina Dubbeld et Florence Pustienne : « L’exposition Van Gogh : un scandale muséographique à l’Exposition internationale de 1937 »

Samedi 1er décembre 2012

9h15-13h30

Frédéric Thomas : « Le scénariste et journaliste belge Denis Marion : une éthique de l’engagement »

Valérie Vignaux : « Léon Moussinac et le communisme : d’une poétique des arts à une politique de la culture ou le temps des masses »

Patrice Allain : « Jacques Viot, une subjectivité radicale au-delà du « je » de l’écrivain-reporter »

Gilles Losseroy : « Bifur (1929-1931) ou le carrefour des gauches »

Luis Velasco-Pufleau : « L’engagement antifasciste dans la musique du mexicain Silvestre Revueltas et dans la poésie du cubain Nicolas Guillen »

15h00-18h30

Alexis Buffet : « Le romancier Luc Durtain et l’idée d’Amérique »

Mark Fortier : « Un art du montage littéraire : Les Etats-Désunis de Vladimir Pozner »

Emmanuel Bluteau : « Jean Prévost journaliste : Pamphlet (février 1933-mars 1934) »

Pierre-Frédéric Charpentier : « Printemps-juillet 1939 : Nizan et Céline face à la tension conjoncturelle »

Dimanche 2 décembre 2012

9h30-12h15

Natacha Vas Deyres : « Visions prospectives de la Guerre du Pacifique. L’écrivain-journaliste Régis Messac témoin et analyste de son temps »

Andrea d’Urso : « Amour et fascisme dans la critique marxiste de Nicolas Calas»

Gérard Cogez : « Pourquoi était-on là ? Henry Poulaille et la guerre »

13h45-17h15

Gilles Vergnon : « La leçon du Nord ? Le voyage en Scandinavie dans les années 1930 : la découverte d’un au-delà de la lutte des classes »

Anne Mathieu : « Une intellectuelle militante des années 1930 pour le droit des étrangers : Magdeleine Paz »

Sophie Kurkdjian : « L’engagement de l’éditeur de presse Lucien Vogel, de Vu à Messidor »

Michel Lefebvre : « Photographes et militantes sur le front espagnol : Kati Horna, Tina Modotti, Gerda Taro »

Colloque organisé à l’occasion des dix ans de la revue Aden. Paul Nizan et les années 30

Programme complet : www.paul-nizan.fr ET http://mairie14.paris.fr

Colloque organisé par le G.I.E.N. (Groupe Interdisciplinaire d’Etudes Nizaniennes) et la Chaire de Recherche du Canada sur le roman moderne.

Soutenu par l’Ambassade d’Espagne, le Centre d’Études Littéraires Jean Mourot (C.E.L.J.M.) de l’Université de Lorraine, le Centre National du Livre (C.N.L.), la Mairie de Paris et la Mairie du XIVème arrondissement de Paris.

Exposition « Sonia Delaunay, l’atelier simultané (1923-1934) » du 5 octobre 2012 au 6 janvier 2013 au BAL – Musée des Beaux-Arts de Liège (Belgique)

Présentation de l’exposition par le musée:

« Le BAL – Musée des Beaux-Arts de Liège présente une exposition consacrée aux travaux de Sonia Delaunay réalisés à Paris, à l’Atelier Simultané, entre 1923 et 1934.

Delaunay transpose aux arts appliqués la loi des contrastes simultanés qu’elle développe en peinture. En décloisonnant les catégories des arts académiques, elle révolutionne le monde du textile. Tissus imprimés, dessins rehaussés, gouaches sur papier mettent en évidence le caractère innovant de cette artiste majeure du XXe siècle considérée comme une pionnière de l’abstraction.

La confrontation des différents supports met l’accent sur le processus de mise en œuvre des créations, l’évolution des motifs géométriques puis organiques et la variété des tissus utilisés pour l’impression.

Les œuvres présentées, plus de 200 au total, proviennent du Musée des Tissus de Lyon et de la Fondation Marconi de Milan. »

Avec la collaboration de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’asbl Les Musées de Liège et l’Ecole supérieure des Arts de Liège.

 

Plus d’infos: http://beauxartsliege.be