Colloque: « Passages à Paris: Artistes étrangers à Paris – fin du XIXe siècle à nos jours » du 6 au 8 novembre 2013 à Paris

«Les artistes de tous les pays qui viennent à Paris pensent rarement aujourd’hui à une école, une académie où ils chercheraient des instructions précises. Ils n’envisagent pas, non plus, dans la plupart des cas, de se rendre auprès d’un des grands maîtres pour en devenir l’élève ou le disciple. Au contraire, ils sont attirés par l’ensemble des mille et une aventures artistiques possibles qui les attendent ici. Cependant, même ceux qui s’y installent seulement parce que la lumière de Paris ne se trouve nulle part ailleurs, reçoivent, en y travaillant, une formation souvent décisive» Herta Wescher, Cimaise, janvier-février 1956.

Le colloque pluridisciplinaire Passages à Paris souhaite interroger les raisons, les conditions et les conséquences éventuelles des séjours d’artistes étrangers à Paris, dans une optique à la fois artistique, esthétique, politique et sociologique. Il analysera notamment les échanges entre artistes, critiques, galeristes, collectionneurs, les mutations éventuelles des origines géographiques ou le terrain socio-politique qui a pu favoriser ou être le catalyseur d’une circulation allant parfois à l’inverse de modèles communément admis. Seront particulièrement mises en valeur les formes de transferts culturels encore méconnues et la constitution de communautés transnationales, notamment avec des artistes venant d’aires culturelles qui, souvent délaissées, trouvent à présent une place dans l’historiographie contemporaine. La prise en compte de ces passages et de leurs retombées concourt finalement à modifier les grands récits historiques, ouvrant le conflit artistique qui opposait Paris à New York sur de nouveaux horizons. Elle renouvelle notre compréhension de la mise en pratique des théories artistiques et des valeurs esthétiques.

PROGRAMME

Mercredi, 6 novembre
Lieu: Institut national d’histoire de l’art, salle Vasari
2 rue Vivienne, 75002 Paris

9h00
Accueil des participants

9h15
Introduction du colloque
Fanny DRUGEON (Labex CAP)
Pauline CHEVALIER (Université de Franche-Comté, Besançon)
Alain BONNET (Université Pierre Mendès France, Grenoble)

Paris  «nouvelles visions»
Présidence: Anne LAFONT (Université Paris-Est Marne-la-Vallée)

9h45
Révéler le visage caché de Paris: stratégies de déconstruction d’un mythe dans la photographie tchécoslovaque
Fedora PARKMANN (Université Paris IV – Sorbonne)

10h30
Brazilian artists’ studios in Paris through photography, 1910-1914
Camilla DAZZI et Arthur VALLE (Centro Federal de Educação Tecnológica de Rio de Janeiro / Universidade Federal Rural de Rio de Janeiro)

11h15
Pause

11h 30
Brassaï à Paris – étranger, intermédiaire et créateur d’un mythe
Ulrike BLUMENTHAL (Université de Leipzig)

12h15
Le bureau de l’agence Magnum Photos à Paris, lieu de passage d’une communauté de photographes cosmopolite
Clara BOUVERESSE (Université Paris I – Panthéon Sorbonne)

13h00-14h30
Pause déjeuner

Paris «institutions»
Présidence: Catherine GRENIER (Musée national d’art moderne – Centre Georges Pompidou)

14h30
Introduction de session

14h45
Alternatives suédoises: l’art suédois à Paris 1953-1981. De la galerie Denise René au Centre Pompidou
Linus GRATTE (Réunion des musées nationaux)

15h30
International Intersection: Marcelo Pogolotti at the Galerie Carrefour
Susanna TEMKIN (Institute of Fine Arts, New York University)

16h15
Pause

16h30
Novembre 1916: une salle italienne s’ouvre au musée du Luxembourg. Les ambiguïtés de la constitution d’une école nationale
Marion LAGRANGE (Université Bordeaux III – Michel de Montaigne)

17h15
Les Italiens de Paris ou comment des défenseurs de l’ «italianité» devinrent des ambassadeurs du «réalisme magique méditerranéen»
Lucia PICCIONI (EHESS/Scuola Normale Superiore de Pisa)

18h00
Avant les Magiciens de la Terre, l’histoire méconnue d’une collection d’art contemporain africain
Maureen MURPHY (Université Paris I – Panthéon Sorbonne)

18h 45
Conclusion de la journée

Jeudi, 7 novembre
Lieu: Institut national d’histoire de l’art, salle Vasari
2 rue Vivienne, 75002 Paris

Emancipations
Présidence: Béatrice JOYEUX-PRUNEL (Ecole normale supérieure – Ulm, Paris)

9h30
Introduction de session

9h45
«Paris, Paris !»: les séjours de formation de Clara Biller, Maria Bashkirtseff et Paula Modersohn-Becker 1860-1910
Gitta HO (Université de Hambourg)

10h30
«Quatre artistes à l’Académie Matisse: Mathilde Vollmoeller, Marg Moll, Martha Bernstein et Annemarie Kruse – Les artistes allemandes dans l’avant-garde parisienne entre 1906 et 1914»
Kathrin UMBACH (Université Paris I – Panthéon Sorbonne)

11h15
From Shanghai’s Brothels to Montparnasse: A Study of Pan Yulin (1899-1977) and Her Paris
Mia Yinxing LIU (Yale University)

12h – 13h30
Pause déjeuner

Identités et modernités 
Présidence: Michèle GREET (George Mason University, Fairfax)

13h30
Introduction de session

13h45
Un indépendantiste philippin en Europe. La carrière parisienne de Juan Luna (1857-1899)
Laurent CAZES (Université Paris I – Panthéon Sorbonne)

14h30
Asian Artists in 1950s’ Paris:The Framing of Modernity in a Transnational Context
Dina BANGDEL (Virginia Commonwealth University-Qatar)

15h15
A Jamaican artist in Paris – Karl Parboosingh’s Explorations of the Avantgarde and a New Caribbean Modernism
Claudia HUCKE (Institut für Kunstgeschichte, Munich)

16h00
Pause

Quand «les Sud-Américains ont pris Paris»

16h15
Introduction de session

16h30
Displacement as an Aesthetic Strategy: Jesus Soto in Paris, 1950-1970
Estrellita BRODSKY (Institute of Fine Arts, New York University / Centre Pompidou Foundation)

17h15
Les sud-américains de Paris: l’autre dans la revue Robho et l’Atelier Populaire
Isabel PLANTE (Instituto de Altos Estudios Sociales, Universidad Nacional de San Martín, Buenos Aires)

18h00
Conclusion de la journée

Vendredi, 8 novembre
Lieu: The Terra Foundation for American Art
29 rue des Pyramides, 75001 Paris

Americanismes parisiens
Présidence: Veerle Thielemans (Terra Foundation for American Art)

9h
Introduction de session

9h15
St. Luke’s Chapel, Transnationalism, and the Visual Culture of American Religion and Art in Fin-de-Siècle Paris
Emily BURNS (Auburn University)

10h00
The specter of l’américanisme parisien: U.S. artists and technologies in Paris in the later 1800s
Hollis CLAYSON (Northwestern University)

10h45
Pause

11h00
La revue d’exil, un lieu d’accueil privilégié des artistes étrangers à Paris: le cas de la revue américaine transition (Paris, 1927-1938)
Céline MANSANTI (Université de Picardie)

11h45
Paris-Chicago versus New York: Leon Golub et Nancy Spero à Paris (1959-1964)
Elisa CAPDEVILA (Institut d’études politiques de Paris)

12h30 – 14h30
Pause déjeuner

Exils politiques
Présidence: Fanny DRUGEON (Labex CAP)

14h30
Introduction de la session.

14h45
«Des taureaux et du sang»: le rôle de l’imaginaire dans la réception française de l’art catalan à l’aube du XXe siècle
Laura KARP LUGO (Université Paris I – Panthéon Sorbonne)

15h30
«L’homme-artiste» des anarcho-syndicaliste espagnols en exil, ou les valeurs incarnées
Amanda HEROLD (Institut d’études politiques de Paris)

16h15
Pause

16h30
Du refuge mental à l’expérience directe, le Paris de Ghérasim Luca
Anne FOUCAULT (Université Paris-Ouest Nanterre)

17h15
Présence Sud-africaine à Paris
Sarah LIGNER (Musée Chagall, Nice)

18h00
Conclusion du colloque

• Organisation scientifique
Fanny DRUGEON (Labex CAP)
Pauline CHEVALIER (Université de Franche-Comté, Besançon)
Alain BONNET (Université Pierre Mendès France, Grenoble)

• Comité scientifique
Natalie ADAMSON, Senior Lecturer, Art History, University of St Andrews
Andreas BEYER, Directeur du Centre allemand de l’histoire de l’art (Paris)
Alain BONNET, Professeur d’Histoire de l’art contemporain, UPMF, Grenoble 2
Pauline CHEVALIER, Maître de conférences en Esthétique et histoire des arts, Université de Franche-Comté, Besançon
Thomas DACOSTA KAUFMANN, Frederick Marquand Professor of Art and Archaeology, Princeton University
Philippe DAGEN, Professeur d’Histoire de l’art contemporain, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, directeur de l’HiCSA et du Labex CAP
Judith DELFINER, Maître de conférences en Histoire de l’art contemporain, UPMF, Grenoble 2
Fanny DRUGEON, Chercheuse associée Labex CAP (HiCSA/Centre Pompidou)
Marie GISPERT, Maître de conférences en Histoire de l’art contemporain, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Michèle GREET, Associate Professor of Art History, George Mason University
Catherine GRENIER, Directrice adjointe du MNAM-CCI, chargée du programme Recherche et Mondialisation
Béatrice JOYEUX-PRUNEL, Maître de conférences en histoire de l’art contemporain, Ecole Normale Supérieure
Anne LAFONT, Maître de conférences en histoire de l’art moderne, université Paris Est Marne- la-Vallée
Michael LEJA (Director, Visual Studies Program Professor, History of Art Department University of Pennsylvania
France NERLICH, Maître de conférences en Histoire de l’art, Université François-Rabelais, Tours
Veerle THIELEMANS, Responsable des Programmes Académiques de la Terra Foundation for American Art
Julie VERLAINE, Maître de conférences en Histoire, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Sources : : H-ArtHist, 28 oct. 2013 (accessed 30 oct. 2013), <http://arthist.net/archive/6266>.

Exposition: « Kazimir Malevich and the Russian Avant-garde » du 19 octobre 2013 au 2 février 2014 au Stedelijk Museum à Amsterdam

Présentation par le musée:

« The Stedelijk Museum Amsterdam presents Kazimir Malevich and the Russian Avant-Garde, with selections from the Khardzhiev and Costakis collections, the largest survey in twenty years devoted to the work of the Russian avant-garde pioneer Kazimir Malevich (1879–1935).

The Stedelijk Museum Amsterdam holds the largest collection of Malevich’s work outside of Russia, which was the subject of a large-scale exhibition at the museum in 1989. Kazimir Malevich and the Russian Avant-Garde is a tribute to the artist and his contemporaries, as well as the culmination of 2013 as the year celebrating Dutch–Russian relations in the Netherlands.

The exhibition is co-produced with Tate Modern, London, and the Art and Exhibition Hall of the Federal Republic of Germany (Bundeskunsthalle), Bonn, where it will travel in 2014. Each venue explores Malevich’s rich career from distinctive vantage points, focusing on different aspects of the artist’s remarkable career, including the context in which he formed his unique language, the radicality of his artistic trajectory, and his later return to landscapes and figures. Seen in their totality, these exhibitions thus provide the unprecedented opportunity to reassess one of the defining figures of twentieth-century modernism.

Organized by Stedelijk Museum curators Geurt Imanse and Bart Rutten, the Stedelijk’s presentation of more than 500 works places Malevich within the context of his contemporaries.

Not only an artist, he was an influential teacher and a passionate advocate of the “new” art. The show is a tribute to the Russian avant- garde of the early 20th century, with Malevich as its focal point. Although best known for his purely abstract work, he was inspired by diverse art movements of his day, including Impressionism, Symbolism, Fauvism, and Cubism; his own visual language was also influenced by Russian icon painting and folk art. Through oil paintings, gouaches, drawings, and sculptures, the exhibition traces the rich variety of his oeuvre. All the phases in Malevich’s career will be on view, from his Impressionist period to his iconic Suprematist phase—his Black Square was its most radical consequence—to the lesser-known figurative works that followed. »

 

 

Kazimir Malevich: Mystiek suprematisme (rood kruis op zwarte cirkel), 1920. Collection Stedelijk Museum Amsterdam
Kazimir Malevich: Mystiek suprematisme (rood kruis op zwarte cirkel), 1920. Collection Stedelijk Museum Amsterdam

Plus d’infos: www.stedelijk.nl

Séance de séminaire Artlas sur « L’Atlas folklorique de la France : un projet inabouti du MNATP » ce jeudi 24 octobre 2013 à l’ENS-ULM à Paris

Ce jeudi 24 octobre, la séance du séminaire Artlas sera ouverte aux questions de muséographie et de construction des identités nationales par l’histoire des arts.

Intervenante: Pascal Riviale, conservateur aux Archives nationales

L’Atlas folklorique de la France : un projet inabouti du MNATP

Parmi les très nombreuses cartes collectées dans les archives de l’ancien musée national des arts et traditions populaires (MNATP) et versées aux Archives nationales, se trouve un intrigant petit ensemble de cartes en partie manuscrites intitulées « Atlas folklorique de la France ». Ces documents (que l’on peut dater de 1937) témoignent d’une page d’histoire de la cartographie qui, dans les années 1935-1945 mobilisa des acteurs issus de champs d’étude aussi divers que les études folkloriques, l’histoire locale, l’ethnologie ou la sociologie historique. Ce projet d’atlas folklorique, conduit depuis le MNATP de Georges-Henri Rivière, ne devait en fait jamais voir le jour. Nous restent néanmoins non seulement ces quelques ébauches de cartes mais également un très grand nombre de documents d’archives qui nous renseignent de manière très complète tant sur le travail mené sur le terrain que sur les diverses tentatives entreprises pour synthétiser, symboliser et cartographier les résultats de ces enquêtes.

La séance a lieu le jeudi 24 octobre de 13H30 à 15H30, en salle de l’Institut d’Histoire moderne et contemporaine, au 45 rue d’Ulm, escalier D, 3e étage, salle au fond à gauche.

 

Exposition: « 1925, quand l’art déco séduit le monde », du 16 octobre 2013 au 17 février 2014 à la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris

Présentation par le musée:

« Formes géométriques, pures et dynamiques : le style Art Déco (1919-1940) se caractérise par son attractivité et sa vivacité.

Né de l’impulsion des créateurs français tels que les architectes Henri Sauvage, Robert Mallet-Stevens, Pierre Patout, les décorateurs André Véra, Louis Süe, André Mare et Jacques-Émile Ruhlmann, le couturier Paul Poiret ou encore le sculpteur François Pompon, il est le fruit d’une vision d’ensemble émanant de champs artistiques variés.

L’exposition « Art Déco » est la première depuis 1975 à rendre hommage à cette esthétique qui a su unir des créateurs du monde entier. Cette rétrospective de référence aborde avec détails l’Exposition internationale de 1925 et la diffusion mondiale de ce style à la popularité pérenne. Dans un premier temps, elle revient de manière didactique sur la distinction entre Art Nouveau et Art Déco. »

1925-quand-l-art-deco-seduit-le-monde

Plus d’infos: www.citechaillot.fr

Séminaire: séance du séminaire Artlas ce jeudi 10 octobre 2013 de 13h30 à 15h30 à l’ENS-Ulm (Paris)

Atelier de présentation des recherches en cours:  les intervenants sont invités à y présenter leurs travaux en cours (10 minutes de présentation, 3 diapositives). Problématiques, sources, méthodes, interrogations, apories… Toutes les questions sont ouvertes, et destinées à une discussion collective susceptible d’enrichir les recherches de chacun.

Parmi les présentations, en particulier :

– Annie Fee, doctorante à l’Université de Washington, présentera ses travaux sur la « Cartographie expérientale des cinémas parisiens : sur les pistes des « movie-fans » (1918-1928) ».

– Félicie de Maupeou, tout récemment docteur en Histoire de l’art, présentera son étude des carnets d’adresses de Monet et du réseau artistique qu’ils permettent d’appréhender.

– Daniel Quiles présentera très brièvement, avant une présentation plus détaillée début novembre, le projet « circulations artistiques et réseaux transnationaux en Amérique latine au 20e siècle ».

Béatrice Joyeux-Prunel parlera aussi des enjeux de la cartographie en histoire de l’art, et présenterai le projet Artlas, et des outils mis à disposition des chercheurs ; et plus particulièrement de:

* l’état actuel de notre chantier numérique (base de données collaborative de catalogues d’expositions 19e-20e siècles : BASART, et son interface cartographique)

* les enjeux scientifiques et académiques du projet (en particulier dans le développement de l’histoire transnationale des arts, de l’histoire sociale des arts, et de l’approche numérique en histoire de l’art)

* les rendez-vous de l’année universitaire 2013-2014.

Publication: « La plume contre le fascisme (1930-1935) », n° 12 de la revue « Aden. Paul Nizan et les années trente », Paris, octobre 2013

Articles sur…

L’écriture pour la jeunesse contre le nazisme

L’écrivain-journaliste José Rodrigues Miguéis

Le magazine Vu

Les Massacres de Paris, de Jean Cassou

Paul Nizan et le conflit italo-éthiopien

Des photos pour l’héritage de l’antifascisme des années 1930

Par Mathilde Lévêque, Georges Da Costa, Sophie Kurkdjian, Alexis Buffet, Anne Mathieu, Xavier Nerrière.

Textes et Témoignages retrouvés

s.d. Pierre-Frédéric Charpentier

Extraits de deux numéros des Feuille rouge de l’A.E.A.R., Paul Nizan, André Beucler, Anna Seghers, Victor Basch, Louis Dolivet, Paul Vaillant-Couturier, Pierre Gérôme

Du côté de Paul Nizan

Maurice Arpin : « Discours social, texte et paratexte : les aléas de la fortune d’Aden Arabie »

Comptes rendus de lecture

s.d. Fabrice Szabo (avec la collaboration avec Pierrick Lafleur)

Textes de Patrice Allain, Yves Ansel, Hélène Baty-Delalande, Philippe Baudorre, Michel Bertrand, Pierre-Frédéric Charpentier, Sophie Coeuré, Jacques Deguy, Félix Janvier, Pierrick Lafleur, Arnaud Laster, Michel Lefebvre, Mathilde Lévêque, Dominic Marion, Jean-Luc Martinet, Anne Mathieu, François Ouellet, Nicolas Planchais, Bernard Pudal, Renaud Quillet, Àngels Santa, Pere Solà, Fabrice Szabo, Gilles Vergnon

Illustrations

Jean-René Kerézéon

Bon de commande: Bulletin de commande Aden 12