Publication: « Dictionnaire d’histoire culturelle de la France contemporaine », sous la direction de Christian Delporte, Jean-Yves Mollier, Jean-François Sirinelli, Quadrige Dicos Poche, PUF, 900 p., Paris, 2010

Présentation de l’ouvrage par Michel Rapoport, professeur honoraire d’histoire contemporaine, Université Paris Est-Créteil (première diffusion sur Francofil, le 9 juillet 2010) :

« L’histoire culturelle, comprise au prisme français, a pris son essor voilà une vingtaine d’années, sous la houlette de J.Y. Mollier, P. Ory, J.F. Sirinelli, C. Delporte, tant autour du Centre d’Histoire culturelle des Sociétés contemporaines de l’université de Versailes-Saint-Quentin en Yvelines que du Centre d’Histoire de Sciences PO. L’heure, non des bilans, mais d’un état des lieux est venue et ce dictionnaire critique, couvrant les XIXè-XXIè siècles, instrument unique, en est l’expression la plus accomplie. Sous la triple direction de C. Delporte, J.Y. Mollier et J.F. Sirinelli, entouré d’un comité scientifique et Claire Blandin coordonnant l’ensemble, environ 150 chercheurs, appartenant aussi bien à la génération des Pères fondateurs qu’aux « baby boomers » de l’histoire culturelle, apportent une mise au point historiographique, dressent l’état des connaissances, dégagent les thématiques en émergence. Inventaire, ce dictionnaire est l’instrument d’une histoire en construction qui, d’Acculturation à Zoo, en environ 300 entrées, décline, entre autres, concepts (Acculturation, Contre-culture, Génération…), lieux (Colonies, Musée…), pratiques (Gastronomie,Lecture, Homosexualité…), objets ( Journal, Objets du quotidien…). Ces quelques entrées ne rendent que très mal compte de la foisonnante richesse de ce dictionnaire, mais elles permettent de situer la distance qui sépare la conception française de l’Histoire culturelle de sa cousine anglo-saxonne, les Cultural Studies, objet d’ailleurs d’une entrée (Histoire culturelle et Cultural Studies).

Chaque entrée présente l’historiographie du sujet, l’état actuel de la question et les débats en cours, voire les enjeux, et est accompagnée d’une bibliographie « up to date ». Un jeu de renvoi permet une circulation à travers le dictionnaire (Histoire culturelle et histoire littéraire renvoie ainsi à Bibliothèques, Editions, Histoire culturelle et Cultural Studies; Théâtre renvoie à Acteur, Art Lyrique, Cinéma et fiction, Cirque, Danse, Fête(s), Spectacles, Télévision et genre télévisuel).

Peut-être pourrait-on reprocher à ce dictionnaire d’avoir centré ses entrées essentiellement sur des formes de culture urbaine et d’avoir négligé les formes de culture du monde rural (même, s’il y a des entrées Ferme, Chasse, Paysage…). Certaines entrées auraient aussi pu trouver leur place, par exemple une entrée Club. Mais cela n’est que secondaire par rapport à ce qu’apporte cet ouvrage. De plus, dans la mesure où il ne se contente pas d’aborder des terrains largement labourés et bien balisés, mais qu’il traite aussi des chantiers en cours, il est appelé à connaître des rééditions mises à jour. L’idéal serait, pour qu’il soit l’instrument vivant d’un champ historique en mouvement, qu’il connaisse rapidement une édition électronique, ce qui faciliterait bien sûr ces mises à jour. En attendant, tous nos collègues disposent désormais d’un livre de chevet et il, faut saluer ce travail d’équipe novateur. »

Plus d’infos: www.puf.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.