Publication: Anne Roche, « Exercices dur le tracé des ombres. Walter Benjamin », Éditions Chemin de ronde, 2010.


EXERCICES SUR LE TRACÉ DES OMBRES. WALTER BENJAMIN

aux Éditions Chemin de ronde, collection « Strette », 320 pages au format
155 x 215.
ISBN : 978-2-905357-02-1
Prix de vente : 20 €

Exercices sur le tracé des ombres s’inscrit de façon originale dans le champ des publications consacrées à Walter Benjamin. S’appuyant principalement sur Sens unique et le Livre des passages – soit, dans le temps, les œuvres extrêmes de l’auteur d’Origine du drame baroque allemand –, mais aussi sur sa correspondance (notamment ses échanges essentiels avec Scholem et Adorno), l’ouvrage prend en compte des points peu traités quant à lui par la critique française, dont la mise en question de la personne (de la personnalité), la construction du moi au travers des objets, des lieux, du frayage même de l’impersonnel. Y est reconsidérée – selon une perspective qui met en exergue un écrivain-philosophe foncièrement politique – sa conception du temps et de l’histoire ; soulignée la puissance, pour elle, de l’idée de révolution, loin des palinodies des interlocuteurs et amis les plus chers (Adorno, Scholem). L’essai accorde toute sa place au régime de l’inactuel (cette déchronicité aussi prégnante chez Benjamin que chez Nietzsche) et s’attarde, naturellement mais avec invention, au travail de la citation : « espace-rupture », cœur intense, dans le geste d’écrire, de l’opération de minage du corps-auteur qui aura constamment mobilisé une pensée dont Anne Roche veut et sait garder vifs tous les éclats, toutes les tensions.

Essayiste et écrivain (roman, récit, théâtre), professeur émérite de littérature française à l’université de Provence, Anne Roche est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages parmi lesquels Histoire/Littérature. Histoire et interprétation du fait littéraire (avec Gérard Delfau, Éditions du Seuil, 1977, 1988), La Cause des oies (roman – avec Geneviève Mouillaud –, Maurice Nadeau, 1978), La Relative (roman, Éditions des Femmes, 1980), Boris Souvarine et la critique sociale (direction d’ouvrage, La Découverte, 1990), L’Atelier du scénario. Éléments d’analyse filmique (avec Marie Claude Taranger, Dunod, 1999) et W ou le souvenir d’enfance, de Georges Perec (Gallimard, 1997).

Plus d’infos: www.cheminderonde.net


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.