Publication: Toby Garfitt, Jean Grenier, un écrivain et un maître, contribution à l’histoire intellectuelle du vingtième siècle, aux Éditions La Part Commune

Présentation par l’éditeur:

“Jean Grenier, dont on connaît le rôle d’inspirateur et de mentor qu’il a joué auprès d’Albert Camus, était philosophe de métier. Mais cet esprit subtil et curieux, ennemi de toute pensée totalitaire (Essai sur l’esprit d’orthodoxie) s’intéressait également aux traditions orientales (L’Esprit du Tao) et aux Beaux-Arts (L’Esprit de la peinture contemporaine, L’Art et ses problèmes – il finit d’ailleurs sa carrière comme professeur d’Esthétique à la Sorbonne); il publia deux romans; et ses méditations lyriques sur des sujets comme l’instant et le vide, sont des classiques du genre (Les Iles, Inspirations méditerranéennes). Dans les années 30 Grenier faisait partie de l’équipe de la NRF de Jean Paulhan. Cette biographie exploite des archives inédites pour faire revivre non seulement un homme remarquable et une œuvre très riche, mais toute une époque.

Je considère Jean Grenier comme un maître de l’écriture méditante (ou méditative), dans la postérité de Descartes, mais aussi de Guérin. Jean STAROBINSKI, lettre inedite

Votre œuvre est comme une rose de Jéricho dont les pétales et le pistil sont en substance de Provence. Tour de guet aussi toute solaire devant la mer où tournent les clefs du bonheur. René CHAR, lettre a Jean Grenier

Toby Garfitt enseigne la littérature française et francophone à l’université d’Oxford. Après une thèse consacrée à Jean Grenier, ses publications concernent notamment François Mauriac, Albert Camus, Julien Green, Patrice de La Tour du Pin, Sylvie Germain, et Andrei Makine.”

Plus d’infos: www.lapartcommune.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.