Publication: Andrei Korliakov, « Culture russe en exil, Europe, 1917-1947 », Paris, YMCA Press, 2013.

Présentation par l’éditeur:

« Après plusieurs années de quête de documents visuels inédits, témoins vivants de l’exil russe, l’historien et iconographe Andrei Korliakov livre, dans son nouvel ouvrage Culture russe en exil, Europe 1917-1947, un récit émouvant, destiné à tous ceux qui s’intéressent à la culture et à l’émigration russes en Europe, mais aussi à ceux qui se passionnent pour l’art.

Ce recueil de documents visuels, pour la plupart rarissimes, paru aux éditions YMCA-PRESS le 12 mars 2013, est le cinquième et le plus gros volume de la série l’Émigration russe en photos, 1917-1947 ; 2 100 images de tous genres, évoquant ceux qui contribuèrent à conserver et à développer en exil leur culture d’origine, s’étalent sur les 720 pages de ce nouveau volume.

Des photographies professionnelles ou d’amateurs, des dessins, des cartes postales, mais encore des images publicitaires, des affiches, des coupures de presse et des négatifs sont mis au coeur de Culture russe en exil, Europe 1917-1947, composé autour de huit volets thématiques. Ce sont la photographie et le théâtre, le cinéma et les arts plastiques, la musique, le ballet et les danses populaires russes, la littérature, les maisons d’édition et la presse, les expositions et les journées de la culture russe.

Dans Culture russe en exil, Europe 1917-1947, Andrei Korliakov relate en détail le parcours des artistes slaves – des photographes, des metteurs en scène et des cinéastes, des hommes de lettres et des journalistes, des peintres et des architectes – depuis les premiers jours de leur émigration. De Gallipoli et Constantinople, en passant par les pays Baltes, la Serbie, la Croatie, la Tchécoslovaquie, la Bulgarie, la Hongrie, la Belgique, l’Allemagne, l’Espagne, jusqu’à, bien sûr, la France… Plus de 1 100 noms d’exilés sont cités. Ce faisant, l’auteur dévoile, avec beaucoup de précisions historiques dans les commentaires accompagnant chaque image, le quotidien des artistes, vedettes comme M. Doboujinsky, S. Lifar, I. Mosjoukine, I. Bounine et d’autres, mais aussi des amateurs, dont les noms, pour le lecteur d’aujourd’hui, sont ressuscités grâce à l’ouvrage.

Culture russe en exil, Europe 1917-1947 est un des rares livres à proposer une réflexion sur l’impact de la culture sur la vie en exil. Cet ouvrage constitue une nouvelle référence historique en matière de sauvegarde du patrimoine culturel russe à travers le monde. »

Culture russe en exil, Europe, 1917-1947, Paris, YMCA-PRESS, 2013, 2 100 photos (trichromie), 720 pages, ISBN : 978-2-85065-275-2

Télécharger la présentation complète de l’ouvrage: DP_CULTURE RUSSE EN EXIL